?

Log in

No account? Create an account
Previous Entry Share Next Entry
Rien ne vaut l'original
Kirk
lupi_de_lune
Voilà un bout de temps que je ne suis plus passée par ici... Ma vie est toute chamboulée pour le moment, et le net perd de plus en plus de son attrait, mis à part pour combler les longues journées à ne rien faire qu'il me reste encore à supporter jusqu'en juin...

Ca y est, la saison med bat son plein, je viens d'enchaîner deux campements, et c'est trop fun de se balader habillée en médiéviste et de partager la vie de camp. Dommage que je ne sois pas quelqu'un qui vit facilement en groupe, il m'aura fallu un bout de temps pour m'adapter et trouver mon rythme. Mais je crois que j'y suis, et je vais donc profiter pleinement des suivants à venir!

La semaine passée, j'ai subi la visite médicale en vue de mon embauchement à la SNCB. J'ai reçu hier la confirmation que j'étais apte à remplir les fonctions de sous-chef de gare Infrabel. Reste plus qu'à recevoir la lettre de recrutement, la dernière, et il paraît que les engagements se feront début juin. Cette lettre en main, je saurai enfin où je serai affectée, et j'espère que ce sera Tournai ou Mons. D'ici-là, je tourne encore en rond...

J'ai enfin emménagé chez mon fiancé! C'est encore en cours, mais il ne me reste qu'à ramener tous mes vêtements, parce qu'on n'a pas encore acheté l'armoire adéquate pour les ranger! Mais j'y suis déjà en continu, et c'est bien chouette!

J'écris de nouveau! Très aléatoirement, mais j'y ai repris goût alors que j'étais en arrêt complet. Je n'avance malheureusement pas dans ma dernière fanfic qui se prépare toujours à être un monstre si je l'écris un jour, mais je me suis lancée sans l'air d'y toucher dans l'original. Rien de bien extravagant, juste des extrapolations de choses et d'autres que j'ai entendues au détour de l'une ou l'autre conversation, d'émotions et de ressentis que l'écoute de certaines musiques m'a transmis. Mais ça fait du bien de coucher ces petits choses qui me passent par la tête sur le papier... Jugez plutôt.

Tandis qu'elle s'éloignait sans plus un regard en arrière, il permit enfin aux larmes de perler aux coins de ses yeux. Sa vue se brouilla l'espace d'un instant, et les images ressurgirent à sa vue en surimpression du décor neutre au cœur duquel il n'y avait déjà plus que sa fine silhouette.

Elle avait traversé sa vie comme un ouragan. Telle la tornade dévastatrice, elle l'avait marqué de traces indélébiles que jamais le temps ne pourrait effacer quand bien même il aurait souhaité les voir disparaître, ce dont il n'était pas encore vraiment sûr. Alors il se laissa encore une fois emporter, son esprit lui faisant le cadeau de lui fournir à nouveau les détails dont il avait été conscient.

Il y avait d'abord eu son rire. Cristallin, naturel, il s'était écoulé sur lui comme une cascade rafraîchissante en plein été.

Puis son sourire. Rayonnant, véritable, sans le moindre sous-entendu, tellement simple qu'il invitait à lui répondre sans raison.

Ensuite, ses yeux. De prime abord, leur couleur lui avait paru surnaturelle, jusqu'à ce qu'il comprenne d'où venait l'éclat particulier qui les teintait. Tout au fond de ces yeux brillait une lueur vivace qui reflétait l'émotion qui l'habitait. Et cette lueur était joyeuse lorsqu'il avait croisé son regard, curieux de voir la personne à qui appartenait le rire qu'il venait d'entendre.

L'air s'était chargé. Il avait soudain eu l'impression d'être enfermé dans une bulle avec ces yeux et ce sourire enchanteurs. Et la bulle ne s'était pas brisée à leur échange de paroles. Les mots n'avaient pas d'importance, il ne s'en souvenait déjà plus, c'était le contact établi qui comptait.

Le contact auditif s'était affermi, l'échange vocal prolongé. Et la bulle s'était peu à peu renforcée. Plus rien d'autre n'existait.

La nature de l'échange s'était transformée. Son goût était très agréable, pétillant. Ses lèvres presque juteuses, et sa langue une caresse sans fin. Le dialogue en était d'ailleurs autrement plus intéressant.

Et puis ses mains. Douces, infiniment douces, comme toute sa peau. Habiles, aussi, la prolongation d'un sentiment de confiance mêlé d'assurance.

L'intérieur de son corps était accueillant et chaleureux, la plus belle invitation au partage du plaisir qui puisse exister.

Son expression détendue alors que ses yeux se fermaient doucement avait été des plus contagieuses. Aussi paisible qu'un tout jeune enfant qui se repose, en parfait accord avec le tout, laissant vibrer en harmonie la bulle parfaitement hermétique.

Mais la bulle avait fini par éclater. La chute avait été rude. Surtout pour elle.

Ces yeux si expressifs en étaient également passé par les pleurs. La séparation, la rupture du contact était douloureuse, mais indispensable. Elle le savait, lui aussi. Ils l'acceptaient l'un et l'autre. Mais ils en souffraient tous deux. Il avait voulu la consoler.

Sa tendresse était touchante quand elle l'avait doucement repoussé.

Sa fierté était palpable lorsqu'elle avait redressé la tête et sourit vaillamment.

Sa détermination était exemplaire lorsqu'elle lui avait tourné le dos sans plus un mot et avait commencé à s'éloigner.

Toutes ces images et ces sensations disparurent une fois de plus alors que sa vue s'éclaircissait. Il jeta un dernier coup d'œil en désespoir de cause vers le décors neutre, mais plus rien ne l'illuminait.

C'était fini. Peut-être avait-il rêvé finalement. Mais c'était un doux rêve.

N'hésitez pas à me donner votre avis sur ce tout petit texte.


  • 1
C'est joli! Il manque un peu de contexte pour s'identifier aux personnages, mais je pense que ce n'était pas le but du texte.

Attention toutefois aux phrases lourdes, du type: "Telle la tornade dévastatrice, elle l'avait marqué de traces indélébiles que jamais le temps ne pourrait effacer quand bien même il aurait souhaité les voir disparaître, ce dont il n'était pas encore vraiment sûr."

Tout à fait, le but était de rester parfaitement anonyme et sans contexte pour laisser libre court à l'imagination de chacun sur son propre vécu.

Mais tu sais bien que les trèèèèès longues phrases, j'adooore! Et puis, c'est fait pour être lu, pas dit, donc pour un petit machin comme ça, c'est pas encore trop important. Par contre je note de te faire relire tout ce que je pourrais écrire par la suite pour justement me faire repérer ces longues phrases afin que je les casse avant publication! Merci ma beta chérie!

Je sais bien que tu aimes bien les longues phrases XD Je trouve qu'au contraire c'est encore plus important de les repérer et les corriger dans un petit texte, mais ce n'est que mon avis personnel ^^

  • 1